Travaux du mois

Travaux du mois

strong>Janvier/Février

  •       Déplacement des ruches qui doivent l’être.
  •       Démontage des cires à recycler
  •       Remise en état et désinfection des cadres et  ruches, montage de cadres
  •       Visite de surveillance au rucher… vérifier les trous de vol.
  •       Lectures apicoles.
  •       Participation à l’assemblée générale du GDSA , et autres réunions apicoles

Mars /Avril

  • Vérifier les réserves de nourriture ( nourriture solide, si besoin)
  • Au trou de vol : Vérifier si les abeilles entrent des pollens,
  • Dans le rucher si une colonie n’entre pas de pollen,  cela doit vous alerter, pas d’élevage, donc risque de colonie orpheline. Il faut apporter dés que possible du couvain (oeufs et couvain naissant) pour permettre un élevage et éviter que les ouvrières se mettent à pondre et condamner la survie de la colonie
  • Prévoir la prochaine visite sanitaire de printemps (équilibrage des reserves, changement de cadre, force de la colonie)
  • Début mars, mise en place des pièges à Frelon asiatique (Piégeage des fondatrices)

Visite de Printemps

  • Evaluation de la colonie (nbre de cadres occupés, et de cadres de couvain)
  • Etat sanitaire (couvain compact, abeilles non atrophiées), test de comportement hygiènique
  • Désinfection des plateaux
  • Changement de 2 cadres par ruches (cire batie ou  gauffrée , si T° et miellée)
  • Si trop de réserves, sortir le surplus, pour ne pas bloquer le développement de la colonie)
  • Préparation pour d’éventuelles divisions (Uniquement les colonies fortes et en bonne état sanitaire)

Aout
 Récolte
 Léchage des hausses (intercaler un nourrisseur entre le corps et les 5,6 hausses posées dessus),
Eviter le léchage en pleine air (risque de contaminations diverses)
 Traitement varroase
 Nourrir si nécessaire
. Liquide : distribuer assez tôt et le plus concentré possible pour que les abeilles puissent ventiler l’excès d’humidité
. Solide : candi
. Attention au pillage avec le miel , privilégier les apports avec cadres de miels

Mise en hivernage
Les colonies doivent être préalablement traitées contre la varroase, car les jeunes abeilles doivent être capables d’assurer la pérennité et un bon démarrage au printemps
 Hiverner des colonies fortes.
 Rassembler les colonies faibles
 Réduire l’espace en mettant des partitions
 Retirer les traitements anti-varroas
 Les provisions doivent êtres abondantes en miel et de pollen « Les abeilles ne meurent pas de froid, mais de faim ».
 L’aération doit suffisante pour évacuer l’humidité
 Isoler les ruches du sol, elles seront légèrement inclinées vers l’avant pour évacuer la condensation
 Eviter d’hiverner les colonies dans les vallée humide,
 Le rucher doit être abrité des vents dominant
Quelques chiffres pour hiverner une colonie en ruche ou ruchette Dadant– Poids ruche vide 10 cadres : 21kg
– Poids ruche à l’entrée de l’hiver : 35 à 40kg
– Poids d’un cadre de corps plein de miel : 3,8 kg
– Poids ruchette 6 cadres vide : 13,5kg
– Poids ruchette 6 cadres à l’entrée de l’hiver : 26 à 30kg
– Poids d’un cadre de hausse plein de miel: 2kg
– Poids d’une hausse léchée : 7kg
– Poids d’une hausse pleine : 25kg
– Récolte par hausse pleine : 17 à 18kg

– 10 abeilles pèsent un gramme, 10 000 abeilles pour un kg en essaim nu et….40 000 pour 4kg
– Un cadre recouvert d’une couche d’abeilles possède 130 abeilles/dm2 ; avec 11dm2/cadre, on peut comptabiliser 1400 abeilles/face de cadre. Il faut, bien sûr, rajouter les abeilles sur les parois.

Plan pèse-ruche avec pèse-personnePese ruche<