Techniciens Sanitaires Apicoles

Techniciens Sanitaires Apicoles

Techniciens Sanitaires Apicoles

La gouvernance sanitaire apicole met en place un nouvel acteur en apiculture, remplaçant l’ancien ASA (agent sanitaire apicole) par le TSA (Technicien Sanitaire Apicole). Ces nouvelles directives ont impliqué la mise en place, soit d’une formation complémentaire des anciens ASA de 2 jours, soit le recrutement de nouveaux agents avec une formation complète de 7 jours (5 jours +2 jours) et la délivrance d’un diplôme agréé. Cela pour faire face aux crises sanitaires, aux nouveaux risques, avec plus de professionnalisme et un vrai statut.

Tout apiculteur peut devenir TSA à condition d’avoir ou d’acquérir certaines compétences :

– connaissances de terrain en apiculture et des bonnes pratiques apicoles

– compétences sanitaires

– aptitude au contact

Le décret N°2016-1307 du 3 octobre 2016 fixe les compétences adaptées à la réalisation d’actes de médecine vétérinaire par le TSA.

L’article 1 précise que les TSA doivent posséder un diplôme, un titre à finalité professionnelle ou une attestation de formation délivrée par un organisme reconnu. Pour ce qui concerne le GDS Apicole du 63 les formations ont été assurées par la FNOSAD, qui a été agréée.

Les bases essentielles :

– capacité à évaluer l’état sanitaire d’une colonie d’abeilles

– capacité à appréhender un problème sanitaire, zootechnique et réaliser le traitement prescrit.

Il est nécessaire d’avoir une bonne connaissance de la réglementation et de la gouvernance sanitaire apicole et plus particulièrement dans le cadre du PSE (plan sanitaire d’élevage) élaboré par le GDS Apicole de son département, et toujours sous la responsabilité de leur vétérinaire conseil.

Les objectifs pédagogiques de la formation :

– acquérir des bases théoriques sur l’abeille (biologie, morphologie, vie de la ruche…) et sur l’apiculture (but, récolte, production, transformation des produits)

– acquérir des bases pratiques (abeilles, colonie) pour la manipulation à des fins de visite.

– acquérir des notions de pathologie apicole dans le but de détecter les signes de dysfonctionnement de l’essaim.

– savoir synthétiser les documents d’exploitation et rédiger les comptes rendus de visite ainsi que répondre aux audits si nécessaire.

Compétences générales :

– la reconnaissance des bases biologiques de l’abeille et de l’apiculture.

– l’aptitude à conseiller l’apiculteur : pratique, production, hygiène, prophylaxie.

– l’aptitude à caractériser le problème et à alerter son hiérarchique.

– l’aptitude à suspecter une maladie réglementée et savoir réagir en conséquence.

– l’aptitude à assister les vétérinaires sur le terrain.

Les actes de médecine vétérinaire effectués par les TSA :

– le recueil des signes cliniques et lésionnels affectant les colonies d’abeilles, y compris le recueil des commémoratifs relatifs à leur état de santé.

– les prélèvements biologiques à visée diagnostique ou zootechnique.

– le traitement des colonies d’abeilles par transvasement ou au moyen de médicaments prescrits par le vétérinaire sous l’autorité et la responsabilité duquel le TSA intervient.

La formation  des TSA :

– les nouveaux TSA doivent avoir une formation initiale complète qui dure 7 jours, répartie en 2 temps : une première de 5 jours suivie d’une deuxième de 2 jours, sanctionnées par un examen auquel il faut obtenir une note minimale de 12/20. Un diplôme attestant la réussite et donc des compétences acquises, sera délivré à tous les lauréats.

– Le GDS Apicole 63 a organisé cette formation en 2018, du 9 au 13 avril et du 1er au 2 juin dans les locaux du GDS.

– Pour le Puy de Dôme,13 TSA ont réussi cette formation et signé une convention tripartite avec le vétérinaire-conseil et le GDSA 63, s’ajoutant ainsi aux 9 déjà reçus en 2017.

– Les TSA rattachés à notre GDS Apicole auront pour mission de réaliser un minimum de 5 visites sanitaires dans le cadre du PSE (plan sanitaire d’élevage) et chacun sera indemnisé pour les frais occasionnés (matériel et déplacements ).

-La convention tripartite et l’assurance RC et déplacements, garantiront la sécurité, règles et obligations entre le TSA, le vétérinaire et le GDS Apicole 63.

– le GDSA 63 dispose pour 2019 de 22 TSA opérationnels, permettant ainsi de progresser à la réalisation de son objectif dans le cadre du PSE, avec la réalisation d’un maximum de visites sanitaires chez tous nos adhérents.

Renato P. coordinateur des TSA

 

Accès réservé aux TSA du 63